Recherche d’emploi et activités sportives, la bonne pratique

Recherche d’emploi et activités sportives, la bonne pratique

Face à un marché de l’emploi de plus en plus tendu, les réponses aux candidatures qui s’éternisent et la concurrence toujours plus forte entre postulants, la plupart des demandeurs d’emploi sont victimes du stress. La pratique du sport peut être un excellent moyen de surmonter les difficultés et le stress liés à une période de recherche d’emploi. Trouver un emploi est presque une activité à part entière ! Voici quelques explications :

Le sport, un excellent moyen de booster son moral

Lorsqu’une recherche d’emploi s’éternise, il est possible d’avoir le moral dans les chaussettes. On se sent morose, totalement démotivé et on veut tout arrêter ! Heureusement qu’il existe une méthode efficace pour remonter la pente : faire du sport ! En effet, en stimulant les diverses substances chimiques du corps, le sport élimine le stress et contribue à être de bonne humeur. En alternant recherche d’emploi et activités sportives, les demandeurs d’emploi peuvent donc se sentir mieux et aller de l’avant.

Les avantages de la pratique du sport collectif

En rejoignant une équipe de sport collectif, les chercheurs d’emploi peuvent en plus faire de nouvelles rencontres et surtout élargir leurs cercles de connaissance. Un aspect indispensable puisque le « réseautage » est aujourd’hui incontournable pour trouver un job. En plus de cela, le fait de disposer d’un important réseau de connaissances multiplie les chances d’être recruté rapidement.

Toutefois, une question mérite toute notre attention : comment bien utiliser ses contacts sportifs dans sa recherche d’emploi ? En premier lieu, il faut jouer la carte de la franchise. Cela signifie qu’il faut, dès le début, expliquer clairement sa situation à ses contacts. Bien sûr, il est parfois gênant de se présenter en tant que chômeur. Aussi, au lieu de dire « je suis au chômage » ou « je suis à la recherche d’emploi », il est préférable d’utiliser des formules plus valorisantes comme « j’aimerais travailler dans le secteur de la comptabilité » ou « j’étudie plusieurs pistes d’emploi pour le moment dans le marketing web ». Il est également conseillé de montrer son savoir-faire (sans trop se vanter bien sûr !).

Par ailleurs, bien activer son réseau de connaissances sportives, c’est échanger des informations. Plutôt que de demander directement un job, l’idéal est d’échanger des informations sur les opportunités d’emploi, les postes vacants, etc. En procédant de la sorte, vous serez informé sur les différentes opportunités à saisir. Il se peut aussi que des contacts présentent votre candidature ou vous recommandent auprès des personnes concernées.

Enfin, même s’il est indispensable de dialoguer, il faut choisir le bon endroit et le bon moment afin de ne pas détériorer la bonne relation avec ses contacts. (Pas question donc d’en discuter en plein match !)

D’autres avantages indéniables

Puisque les sports collectifs nécessitent des qualités psychologiques, techniques, physiques et tactiques, il permet de s’améliorer sur tous ces plans. Outre les bienfaits physiques, le sport booste également l’estime et la confiance en soi. Et pour terminer, il convient de noter que les postulants qui pratiquent des activités sportives sont plus sociables et s’intègrent plus facilement à leur environnement professionnel.

Et qui sait, cette ligne en bas de votre CV dans la section « Autres » pourrait aussi faire la différence auprès d’un recruteur.

Auteur de l'article

Fan d'internet et des différents outils de type reader permettant de suivre l’actualité en direct et facilement, je rédige également à ma sauce sur certains sites.