Trois erreurs à ne pas commettre au lit

Trois erreurs à ne pas commettre au lit

Effectivement, les hommes et les femmes n’ont pas la même vision de la sexualité. Si pour les hommes, il s’agit d’une sorte de démonstration de force à travers laquelle ils expriment leur masculinité, pour la gent  féminine, elle constitue surtout un échange psychologique qui est censé les rapprocher avec leur partenaire.

Ce que nous, les hommes, ne devons pas oublier c’est que pendant l’acte sexuel, les femmes accordent une grande importance à l’émotion. Elles attendent que nous nous occupions d’elles avec attention. Pour que nos partenaires nous considèrent comme de bons amants, il nous faut rester attentif à leurs attentes et bien nous comporter au lit. Pour cela, changer quelques mauvaises habitudes est parfois plus que nécessaire.

Les préliminaires… une étape à ne pas sauter

Pour nous, il nous suffit de penser au corps de notre partenaire pour nous exciter ce qui n’est pas du tout le cas pour les femmes – du moins, la plupart. Sachons que leur désir sexuel monte au fur et à mesure de l’intensité des caresses et des baisers échangés pendant les préliminaires. Aussi, le fait de considérer le sexe comme la seule zone érogène de la gent féminine est faux. Dans la pratique, les hommes ont souvent tendance à prendre le dessus dès que la température commence à monter. Se précipiter à la pénétration n’est cependant pas très conseillé si nous sentons qu’elle n’est pas encore prête. Par contre, il faut bien la laisser prendre tout son temps parce qu’au final, lorsqu’elle ne pourra plus résister, elle va se jeter sur vous. Afin de ne pas décevoir sa dulcinée, attendons que son sexe soit bien humide. Il est également bon de savoir que les femmes jouissent parfois pendant les préliminaires et non toujours pendant l’acte proprement dit.

Ne pensez qu’à son plaisir… c’est de l’égoïsme

Pour satisfaire sa partenaire au lit, il faut bien retenir que la pénétration n’est pas l’unique moyen de la mener jusqu’à l’orgasme. La plupart des femmes sont, d’ailleurs, plutôt clitoridiennes que vaginales c’est-à-dire qu’elles trouvent plus de plaisirs à partir de leur clitoris qu’à la pénétration. Ainsi, si vous voulez vraiment la faire monter au rideau, concentrez-vous sur son clitoris. Et pour ne pas finir vos ébats de façon unilatérale, n’hésitez pas à opter pour des positions qui stimuleraient complètement cette zone – cunnilingus – ou, pourquoi pas, à utiliser des sextoys… car le plaisir doit être partagé. Même au lit, vous pouvez rester un gentleman en ne jouissant pas avant elle car l’égoïsme ne fera que dégrader votre image d’homme viril.

Avoir peur de ne pas être à la hauteur

Puisque la sexualité est considérée comme un moyen de « marquer son territoire », c’est logique si vous avez souvent peur de ne pas être à la hauteur. Après le rapport sexuel, votre partenaire évaluera certainement votre compétence et c’est afin de ne pas la décevoir que vous devez éviter la moindre erreur surtout au niveau de vos comportements. Pendant vos ébats, le manque de confiance en soi peut diminuer la tension sexuelle. Éviter de penser que les actes sexuels sont des moyens de dominations vous aidera aussi à ne pas vous bloquer. Fiez-vous à vos envies et à celles de votre partenaire. En tant qu’homme, vous devez toujours vous affirmer mais sans jamais oublier que la sexualité doit être un rapport d’égal à égal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur de l'article

Fan d'internet et des différents outils de type reader permettant de suivre l’actualité en direct et facilement, je rédige également à ma sauce sur certains sites.